Archives pour la catégorie Géographie

Protégé : Vacances 2018 : L’Auvergne : séjour à la Bourboule et au Mont-Dore du 18 au 24 juillet 2018

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Le parc du peuple de l’ herbe de Carrières-sous-Poissy

Le parc a été inauguré le 24 juin 2017. Il est la propriété du Conseil Départemental.


lien sur le site du Conseil Départemental des Yvelines
Documents divers :
Programme d’animations de la ferme d’Ecancourt
La brochure du parc du peuple de l’ herbe
Les liens internet :
le site officiel du parc

Jeunesses hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation : documentaire diffusé sur France 2 le 21 novembre 2017


La jeunesse hitlérienne

Source : Pierre Ancery : Télérama du 21 novembre 2017

Son histoire est incroyable. Dans le documentaire captivant de David Korn-Brzoza, Jeunesses hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation, Salomon Perel, 92 ans, raconte comment, jeune Juif allemand en fuite , il fut arrêté en 1941 par des soldats de la Wehrmacht. A la question des Allemands de savoir s’il était juif, l’adolescent répondit alors que non… et se retrouva enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes. Il y restera jusqu’à la fin de la guerre, vivant et combattant aux côtés des nazis. Jusqu’à devenir l’un d’eux : en 1945, apprenant la mort de Hitler, il avoue s’être dit : « Le Führer est mort, tout est foutu. » Son récit, d’une force exceptionnelle, est l’un des dix témoignages d’anciens membres des Jeunesses hitlériennes, désormais nonagénaires, recueillis par le réalisateur. « Mon objectif était de comprendre quelle mécanique peut transformer des adolescents en fanatiques prêts à se battre et à mourir pour une cause », explique le documentariste. S’ils ont aujourd’hui totalement renié leur adhésion au national-socialisme, tous les interviewés expriment la honte et les remords qui les hantent, soixante-dix ans après.

Des stages d’été avec randonnée et cours de maniement des armes

Car le nazisme, ils y ont cru, comme nombre d’Allemands de leur génération, nés et élevés dans le culte de Hitler. « Ils n’avaient aucun autre horizon que le IIIe Reich, raconte David Korn-Brzoza. La presse et les radios étrangères étaient interdites, il n’y avait aucun adulte pour leur dire que c’était mal, que Hitler ne propageait que de la haine, qu’il était dangereux. On leur martelait que c’était une guerre défensive contre un ennemi puissant qui voulait leur perte. » Un endoctrinement dont les Jeunesses hitlériennes, en soustrayant les enfants à leurs familles, furent le principal organe. A partir de 1936, elles devinrent la seule organisation de jeunesse autorisée. Certains interviewés disent garder de bons souvenirs de ces stages d’été où on les faisait randonner en pleine nature et où on leur apprenait le maniement des armes. « Le IIIe Reich a fait les choses intelligemment, hélas, analyse le réalisateur. Il incarnait une espèce de séduction. Ces adolescents avaient un uniforme, ils défilaient, ils étaient acclamés dans leurs villes, ils avaient des responsabilités, un ennemi à combattre. Le régime les flattait, les mettait en avant. Tous le disent, d’ailleurs : ça leur plaisait. » Les images de grands rassemblements ou de séances d’entraînement militaire où l’on découvre ces jeunes galvanisés, prêts à tuer et à mourir pour leur Führer, font froid dans le dos. Et la parole des survivants apparaît d’autant plus précieuse aujourd’hui : « L’islam radical utilise les mêmes ficelles avec les jeunes qu’il cherche à endoctriner, estime Korn-Brzoza. On leur donne un chef, un salut, une cause, un ennemi, une guerre. On leur promet un rêve — et ils auront un cauchemar. »

Rouen, une ville pas comme les autres…

il y a beaucoup à dire sur cette ville, où j’ai passé  pour les études de nombreuses années à partir de 1967 au lycée Blaise Pascal sur la rive gauche, puis à l’Université de Mont-Saint-Aignan ,  jusqu’au service militaire  effectué au 71e régiment du Génie – rive gauche encore-  et pour  finir mon premier job au SRAE de Rouen situé près du jardin des plantes en 1973.

Liens internet :
le site officiel de la ville de Rouen
office de tourisme de Rouen
La métropole de ROUEN Normandie
La Région Normandie
L’ Université de Rouen
Le musée des Beaux Arts de Rouen
Le restaurant la Couronne – place du vieux-marché
l’ Hôtel de la cathédrale , rue saint Romain à Rouen

Quelques vidéos de Rouen et sa région:


Divers documents sur la nouvelle région Normandie
et Rouen:

L ÉTAT. en Normandie
presentation_dreal_normandie_novembre_2016

Mes photos :

Album photos trouvées sur le web:

Circuit de la balade du 22 septembre 2017 à partir de la cathédrale jusqu’à la rue Martainville

Aliénor d’Aquitaine (1122*-1204)

(*) : autre date de naissance avancée : 1124

Secrets d’Histoire
Secrets d’Histoire – Les insoumises : Aliénor d’Aquitaine

Rediffusion :  le jeu. 03.08.17 à 20h55
avec : Stéphane Bern
émissions culturelles | 110min | 2015 | tous publics

les insoumises : Aliénor d’Aquitaine
Wikipédia : Aliénor d’Aquitaine
le blog de Jean-Pierre Borghino sur Aliénor d’Aquitaine
Article du journal « The Telegraph » du 17 mai 2017 sur Aliénor d’Aquitaine

Stéphane Bern part à la rencontre d’une grande reine du Moyen Age : Aliénor d’Aquitaine. Reine de France à 15 ans, grâce à son mariage au roi Louis VII, elle devient reine d’Angleterre à 30 ans, au bras d’Henri II Plantagenêt. Visionnaire et stratège politique, elle négocie, traite et arme les bras de ses fils pour conserver le trône d’Angleterre, comme sa très chère Aquitaine. Pour Richard Coeur de Lion, son fils préféré, elle assume même la régence de l’Empire, mâtant, à elle seule, toutes les rébellions. Des deux côtés de la Manche, des trésors du patrimoine vibrent encore de son histoire. Stéphane Bern visite notamment le palais de Westminster, qu’Aliénor a fait reconstruire, la rayonnante abbaye de Westminster, où elle fut couronnée, et le spectaculaire château de Douvres.
 Les commentaires lors de la première diffusion en 2015

Sur France 2, SECRETS D’HISTOIRE consacre trois émissions inédites aux femmes avec un cycle “Les insoumises de l’été” à partir de ce 11 août 2015. La marquise de Sévigné, Aliénor d’Aquitaine et Désirée Clary seront à l’honneur.
Un magazine culturel présenté par Stéphane Bern, proposé par Jean-Louis Remilleux.
Ce 11 août à 20h55, Stéphane Bern part à la rencontre d’une grande reine du Moyen Age : Aliénor d’Aquitaine.
Première femme de pouvoir de notre Histoire ! Reine de France à 15 ans, avec son mariage au roi Louis VII, elle devient Reine d’Angleterre à 30 ans, au bras d’Henri II Plantagenêt. ​ ​Belle et rebelle, Aliénor est aussi visionnaire et stratège politique. Pour Henri II son époux, elle fait naître l’incroyable légende du Roi Arthur. Elle négocie, traite et arme les bras de ses fils pour conserver le trône d’Angleterre comme sa très chère Aquitaine. Pour Richard cœur de Lion, son fils préféré, elle assume même la régence de l’Empire, mâtant, a elle seule, toutes les rebellions.
Sur fond d’amour passionnel, de vengeance et de trahison, Stéphane Bern vous fait voyager au cœur des plus beaux trésors du patrimoine des deux côtés de la Manche. Le palais de Westminster à Londres, qu’Aliénor fait reconstruire, la rayonnante abbaye de Westminster où elle est couronnée, et bien sûr le spectaculaire château de Douvres, qui veille toujours fièrement sur les côtes anglaises. En France, vous marcherez sur les pas d’Aliénor à Poitiers, dans le palais de son enfance, à Chinon où elle est faite prisonnière, et bien sûr à Fontevraud, où elle repose dans cette abbaye majestueuse. L’une des plus belles nécropoles royales de France…
Avec la participation de Martin Aurell (Historien), Philippe Delorme (Historien), Michel de Decker (Historien), Mireille Calmel (Romancière), Clara Dupont-Monod (Romancière), Professeur Nicolas Vincent (Historien), Steven Brindle (Historien)…

Liens internet
l’Abbaye de Fontevraud

Protégé : Eté 2017 : vacances à Val-Cenis ( Lanslebourg) du 15 juillet au 29 juillet 2017

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Emission des racines et des ailes sur « le goût du Tarn et de l’Aveyron » diffusée le 4 janvier 2017


La dernière pierre du Château de Bournazel

Grésigne : la forêt des maîtres verriers

Le langage des chiens de berger

06.jpg

Du sud du Tarn au nord de l’Aveyron, nous vous emmenons dans un périple de plus de 200 kilomètres. Des forêts sinueuses de la Montagne Noire aux gorges abruptes de la Truyère, les deux départements étonnent par la diversité de leurs paysages.

Patrick Urbano est géographe. Dans le Tarn, il se bat pour préserver un patrimoine où géographie et culture se côtoient depuis des siècles. En avion, il survole le département pour répertorier les paysages. Puis avec Grégory Loaëc, guide à moto dans le département, les deux hommes sillonnent les plus beaux endroits de la Montagne Noire, véritable barrière à la confluence de quatre départements et tracent le prochain parcours de randonnée de Grégory.

A Castres, Julien Pech, archéologue, navigue sur l’Agoût et nous fait découvrir le passé des tanneurs qui vivaient au bord de l’eau. Dans les rues de la ville, les édifices racontent l’histoire d’une cité au rôle majeur.

A quelques kilomètres de Castres, le Sidobre interpelle les visiteurs. Cette terre de la démesure est le plus grand massif granitique d’Europe. Dans ce paradis pour les géographes, nous retrouvons Patrick Urbano avec une équipe de défricheurs. Il aménage le site pour que les randonneurs puissent profiter au mieux de ces rochers exceptionnels puis assiste à un tir d’explosifs.

Direction Albi. Frédéric Konéfal est conducteur de trains mais c’est avant tout un passionné de la ligne historique qui relie Albi à Rodez. Avec lui nous passons la frontière entre le Tarn et l’Aveyron à 116 mètres de haut, sur le viaduc du Viaur véritable prouesse technologique.

En Aveyron, de jeunes agriculteurs se battent pour faire revivre le territoire du Segala. C’est le cas de Fabien Pezet qui a décidé de vendre sa production laitière à domicile et chez des restaurateurs réputés.

A Bournazel, un chantier historique est mené par Martine Harlin et son mari. Depuis presque dix ans, ils reconstruisent à l’identique les ailes démolies de leur château Renaissance et le jardin attenant.

Non loin de Bournazel, le Rougier de Marcillac prisé des moines de Conques, n’a pas de secret pour Dominique Vermorel. Ce tailleur de pierre a restauré plusieurs maisons de grès rouge, la pierre locale.
Son plus gros chantier reste pourtant la cathédrale de Rodez, sur laquelle il travaille depuis trente ans. Avec l’architecte des bâtiments de France Jean-Baptiste Boulanger, il va arpenter les lieux les plus insolites de l’édifice.

Changement de décor avec les terres arides du Larzac. C’est ici qu’Etienne Serclérat est installé comme éleveur de chiens de berger. Un éleveur qui invente un langage pour chacun des chiens qu’il dresse.

Pour terminer notre périple, nous retrouvons dans la vallée du Lot Grégory Loaëc, le guide à moto et Vincent Desplanche, illustrateur. Ils parcourent le chemin de Saint-Jacques de Compostelle à travers les plus beaux villages accolés à la rivière et remontent le fil de la Truyère pour arriver aux confins de l’Aveyron.

Un film réalisé par Mélodie Proust et Franck Dhelens
Une production Troisième oeil productions
avec la participation de France Télévisions

 les adresses utiles:

Ferme familiale Sega’lait
http://segalait.wixsite.com/segalait 

Les illustrations de Vincent Desplanche
https://vincentdesplanche.blogspot.fr/ 

Trail découverte : organisation de randonnées motos France – Espagne
http://www.rando-moto-trail-decouverte.com/ 
http://fr-fr.facebook.com/greg.traildecouverte 

Restaurant L’Aromatique (de Chloé Gonzalez et Lucas Teyssere)
http://www.laromatique-naucelle.fr/ 

Château de Bournazel
http://www.chateau-bournazel.fr/ 

Vermorel
http://sa-vermorel.com

La passion du chien de berger
http://chien-au-troupeau.com
Bibliographie:

Livres

  • 07.jpg

    Le Guide Vert Lot Aveyron Vallée du Tarn Michelin

    collectif

    Ed. Michelin (2013)

  • 08.jpg

    Le Viaduc du Viaur, Train, Rail, Ferroviaire, Chemin de Fer, Tarn, Aveyron, Cartes postales anciennes

    Jean-Claude Souyri

    Ed. Carto- club Aveyronnais (2002)

  • 09.jpg

    Carmaux, au coeur du Ségala Tarnais

    Jérôme Poitte

    Ed. Un Autre Reg’Art (2015)

  • 10.jpg

    Sidobre, Haut lieu du Tarn

    Patrick Urbano

    Ed. Privat (2000)

  • 11.jpg

    Au fil du Lot

    Vincent Desplanches

    Ed. Gallimard (2002)

  • 12.jpg

    Histoire du comté et des comtes de Rodez

    Antoine Bonal

    Ed. Editions des régionalismes & PRNG