« La juge de trente ans », de Céline Roux, raconter la vie, édition du seuil

lajugedetrenteans
le lien sur la collection de l’éditeur (nombreux documents, vidéos…)
Ce sont, pour l’essentiel, elles qui rendent justice aujourd’hui : des femmes d’une trentaine d’années, fraîchement sorties de l’Ecole Nationale de la Magistrature.
Jeune juge elle-même, Céline Roux témoigne de son expérience et de celle de quatre collègues, toutes propulsées à des fonctions lourdes de responsabilité face à des justiciables le plus souvent masculins. Tiraillées par la peur de l’erreur – comment ne pas douter lorsque l’on peut provoquer l’irréparable ? -, elles veulent être infaillibles. Témoins de la détresse mais aussi des bassesses de l’humain, elles sont les gardiennes, pour notre société, de l’équilibre entre justice et répression. Ce récit, également plein d’humour, nous entraîne aussi hors du tribunal : la juge peut-elle encore rester exemplaire lorsqu’elle ne porte plus la robe ?

Etre juge revient le plus souvent à travailler seul. On passe au moins les deux tiers de son temps seul avec ses dossiers, ses audiences, ses décisions à prendre.