« Marchands de travail » livre de N. Jounin & L. Tourette, aux éditions du seuil ( col: raconter la vie », novembre 2014

marchanddetravail
le lien internet:
Marchands de travail
La 4e de couverture du livre
Samira, Samuel, Philippe, Daniel et Etienne vendent aux entreprises du bâtiment une marchandise qui ne leur appartient pas, la force de travail des ouvriers. Ces « commerciaux d’intérim » sont des intermédiaires, artisans d’un marché instable, où se redéfinissent sans cesse les tarifs et les conditions d’emploi. Ils ont un minimum de diplômes, certains étaient auparavant secrétaire, manœuvre ou ferrailleur, mais ils s’assurent, grâce à leurs fichiers d’intérimaires et leur culot, de gros revenus. Ils aimeraient se voir en assistantes sociales ; ils contribuent pourtant à accroître l’insécurité et la précarité des ouvriers.

Samuel passe dix ans de sa vie sur les chantiers. Après avoir tâté du coffrage (la fabrication des moules du béton armé), il s’oriente vers son complément, le ferraillage (la confection et la mise en place des armatures.